RSS
RSS
lienlien



Encouragez-nous toutes les deux heures ! ♥
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 "À l'alcool ! La cause et la solution à tous nos problèmes."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Kay

Kay
Messages : 25

MessageSujet: "À l'alcool ! La cause et la solution à tous nos problèmes." Jeu 28 Mai - 2:10







"À l'alcool ! 
La cause et la solution
à tous nos problèmes."


 


Ta vieille canne t'accompagne une fois plus dans les rues de New York. Tu avais tant à faire, l'affaire du Crooked Man a remué pas mal de choses autour de votre communauté. Tout cela te hante un peu, tu n'avais pas été capable d'apporter ton aide au Loup, t'étant crevé les yeux peu de temps avant. Depuis lors, tu n'avais pas recommencé, de peur de louper une fois de plus l'occasion de l'aider. La vérité vous a échappé, tout cela à cause de tes peurs stupides. Et tu sais comme l'ignorance peut-être douloureuse pour tout le monde.

Tu traînes alors ta carcasse avec mille fois plus de précautions que lorsque tu es véritablement aveugle. Il est drôle de constater qu'il est plus difficile d'avancer les yeux fermés que quand ils ne sont véritablement plus là. Tu as pris bien des réflexes que tu effectues par la force de l'habitude, mais dès qu'on te sort de ton carcan de confort, alors, te voilà perdu, redevenant l'enfant d'un conte. Combien de temps penses-tu pouvoir garder ton regard clos ?
Il y a tant à voir autour de toi, mais il n'y a que ta canne qui peut en distinguer les formes... Tu sais pertinemment que de t'ouvrir au monde à cet instant te condamnerai à une souffrance aussi grande qu'inutile. Tu n'es pas là pour ça aujourd'hui. Tu as besoin d'une quelconque compagnie, besoin d'entendre des voix qui ne sortent pas des murs mal insonorisés de ton petit appartement.

Alors, tu te diriges vers un bar où tu as quelques... Habitudes ? Pour être plus exact, tes pieds te guident jusque là-bas. Tu reconnais à chaque pas le goudron de la chaussée, te souviens exactement où se situe ce léger affaissement qui a failli en faire tomber plus d'un. C'est ta jambe gauche qui ira à sa rencontre, abonnée à celle-ci. Sans même t'en rendre compte, tu aimes cet instant de retrouvaille. Te contentant d'avancer, ton esprit vagabonde déjà ailleurs.
Une fois la porte poussée, corps et pensées reviennent ensemble. Tu salues, tel un rite que tu apprécies, la maîtresse des lieux avant de te diriger du mieux que tu peux vers le comptoir. Tâtonnant rapidement, tu trouves très rapidement un siège de libre. Enfin ta vieille carcasse d'aveugle peut trouver un peu de repos bien méritée. Ton habituel whisky se retrouve rapidement devant toi et tu souris d'aise. Tu tournes la tête vers la salle.

« - Quelqu'un pour partager un verre et un mot ? »

Le vague espoir de ne pas avoir parlé dans le vide t'habite. Tu sens cependant une présence venir à tes côtés. Un camarade semble avoir eu pitié de toi, cela te sied tout à fait. Tu soulèves ton récipient dans les airs, comme pour saluer le nouveau venu.

« - Vous êtes là pour le verre, le mot, ou bien les deux ? »

Tu attends d'entendre le tintement d'un autre verre contre le tien pour pouvoir en boire une rasade.  


Fiche par (c) Miss Amazing




Dernière édition par Kay le Dim 31 Mai - 17:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Invité

Invité

MessageSujet: Re: "À l'alcool ! La cause et la solution à tous nos problèmes." Ven 29 Mai - 10:53


... du coup, c'est lourd tu vois, de savoir que je pourrais sans problème porter le double ...

Gren était vraiment du genre peu loquace. Parler avec les gens comme ça, chacun faisant semblant de trouver intéressant ce que dit l'autre, alors qu'il en a rien à foutre. Des fois, ça lui prenait pourtant aussi à lui, mais jamais quand des inconnus étaient trop proches, déjà parce qu'il n'avait aucune envie que ceux-là en sachent plus sa vie personnelle et en plus parce qu'il abordait souvent des sujets qui ne devaient pas être entendus par des oreilles humaines. En gros, il n'avait jamais été bavard, mais depuis qu'il était là, il l'ouvrait encore moins.
Mais quand il était seul au bar, face à une Holly détendue, sa langue se déliait peu à peu avec ses consommations. Ils étaient donc en pleine conversation sur les effets que pouvait avoir les trompes-l’œil sur leur personne quand un nouveau venu se présenta.

Le bar était plutôt calme ce soir, mais c'était aussi une question d'heure, la soirée était à peine entamée et les clients pas encore assez bourrés pour causer des problèmes. Les deux fables n'étaient donc pas encore en train de surveiller le reste de la salle du coin de l’œil. Holly leva juste le regard pour accueillir la personne qui venait d'entrer.

C'est Kay.

Grendel daigna donc se retourner et laissa son regard noir se poser sur lui, même s'il savait que c'était peine perdue parce qu'il ne croiserait jamais son regard. Mais ce n'était pas un illustre inconnu mundane alors il lui accordait tout de même de l'importance.
C'était marrant de voir comment quelqu'un peut être à la fois aussi habile et gauche à la fois. Tous deux savaient bien que l'homme était aveugle - ou le paraissait - mais on sentait qu'il avait l'habitude de se mouvoir dans cette pièce, il avait un pas plus agile qu'à l'accoutumée mais restait sur ses gardes par rapport aux obstacles qu'il pourrait rencontrer et surtout comme tout déficient visuel, il avait besoin de tâtonner timidement de ses mains pour se repérer.

Mais Gren n'était pas forcément proche de lui, il ne le salua donc pas de suite, le laissant à son installation et se contenta de trinquer avec lui lorsque Kay exprima un besoin de compagnie. Un court instant, le monstre se demanda si l'aveugle ne faisait pas exprès d'utiliser une voix à moitié plaignante quand il s'adressait aux autres. D'ailleurs, il ne le reconnaîtrait pas, mais Gren ne pouvait s'empêcher d'éprouver un soupçon de sympathie pour ce type.

Ça fait un temps, mec. lui lança-t-il d'une voix plate.
H-RP:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: "À l'alcool ! La cause et la solution à tous nos problèmes." Sam 30 Mai - 12:56

Le soleil venait de tomber, la soirée était toute fraîche, l'un des meilleurs moments de la journée, lorsque les esprits étaient encore frais de la journée, mais que l'arrivée de la nuit commençait à calmer leurs ardeurs. C'était aussi le moment où les mauvais esprits choisissaient en général de s'éveiller, il n'y faisait pas exception. Il ne put empêcher un petit rire discret en ayant ces dernières pensées, tandis qu'il marchait d'un pas tranquille et détendu dans les rues de New York. Sa destination? Comme d'habitude, il n'avait aucune destination définie. Il marchait parce qu'il faisait nuit était en train de tomber, et que le Croque-Mitaine doit toujours être éveillé lorsque les autres commencent à s'endormir. Alors il marcherait, jusqu'à qu'un lieu attire son attention, ou qu'une soudaine envie de terrifier un ou deux mundanes le prenne.
Sans qu'il ne s'en rende compte, ses pas l'avaient amené devant un lieu qu'il connaissait bien: le trip trap bar. Il s'arrêta un moment, observant l'entrée du petit établissement. Le trip trap bar avait cette particularité d'être un peu comme une pochette surprise: on ne savait jamais à qui s'attendre lorsqu'on y entrait. Les gens peu recommandables, tout comme les plus honnêtes citoyens fréquentaient ce bar, mundane ou Fables, si bien que ce lieu était un peu comme le croisement entre "ceux de l'ombre" et "ceux de la lumière". Il resta pensif, peut être allait-il faire une bonne rencontre cette fois ci. Il recherchait toujours comment s'amuser avec le loup, et il n'avait toujours aucune pièce en main. Si il n'allait pas au contact des gens, il n'avancerait pas. Bien, c'était décidé.

Il poussa la porte et entra. A l'intérieur, cette habituelle atmosphère apaisante qu'on ne retrouvait que dans peu e bars. Mais il n'était pas ici pour se détendre, le Boogie Man n'avait pas besoin de se détendre, sa vie en elle-même était agréable. Après tout, comment pourrait-il en être autrement lorsqu'on passe son temps à terrifier les humains et écouter leur cris, tout ça était...tout ça était vraiment agréable, et il n'y avait que les humains pour manifester autant d'expressivité venant du plus profond de leur âme. Il existait parce que les mundanes le craignaient, et ils le craignaient parce qu'il les tourmentait. D'ailleurs, il y en avait plusieurs ici dans ce bar, mais les humains couche tards et bourrés ne sont pas amusant, tout juste bons à dégueuler sur le plancher. Ce qui l'intéressait, c'étaient ceux qui étaient devant le comptoir, il vit trois fables, les éternels Grendel et Holly, et un qu'il n'avait pas l'habitude de voir: l'aveugle troglodyte. Enfin, il n'était pas vraiment troglodyte, mais il restait la plupart du temps enfermé dans sa bâtisse, tel un hermite. Boogie s'avança calmement près du comptoir, droit et calme, de noir vêtu avec son éternel chapeau, le sourire sur la bouche, tel un lugubre croque-mort. D'ailleurs il avait déjà songé à devenir croque-mort, mais les morts étaient si peu intéressants par rapports aux vivants.
Il arriva au comptoir. Un semblant de discussion semblait déjà avoir commencé entre le borgne et l'aveugle. Il vint alors s'asseoir à côté de Kay l'hermite, et ôta son chapeau, tout gentleman qu'il était. Il prit alors aussitôt un ton détâché, comme si il était l'ami de toujours, bien que ce ne soit sûrement pas le cas.

" Et bien, nous avons une belle soirée aujourd'hui. Serait-ce la raison pour laquelle l'hermite est sorti de sa grotte? "

Il n'y avait aucune pointe de moquerie ou d'animosité dans sa voix, juste une petite plaisanterie lancée comme ça. Puis il eut envie de boire, on était dans un bar après tout. Il s'adressa à la serveuse avec son air rieur.

" Sers moi donc ce que tu as de mieux, chère Holly, j'ai de quoi payer. "

Il put sentir le regard noir de Holly s'abattre sur lui lorsqu'il prononça les mots "Chère Holly". Il savait très bien qu'il n'était absolument pas un ami ici. Il n'était pas quelqu'un qu'on appréciait vraiment, mais pas quelqu'un qu'on détestait non plus. Il savait que sa présence dérangeait souvent, mais il se comportait toujours de façon si gentleman qu'on pouvait quasiment jamais rien lui reprocher. Et puis, après tout, il avait bien de quoi payer. Il n'avait jamais été dans le besoin, et en ça, il était presque un client en or.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kay

Kay
Messages : 25

MessageSujet: Re: "À l'alcool ! La cause et la solution à tous nos problèmes." Dim 31 Mai - 17:35







"À l'alcool ! 
La cause et la solution
à tous nos problèmes "


 


Tu entends le tintement spécifique qui vous invite à boire ensemble, alors tu apportes le verre à tes lèvres et profites de la gorgée d'alcool. Elle te fait sentir vivant, brûle ton être. Cela ne te dérange pas, loin de là. Tu prends spécifiquement du whisky pour ce flot de sensations que lui seul sait provoquer. Enfin, tu entends la voix que tu reconnais sans doute possible. Grendel est souvent là, avec Holly, et il faut l'avouer, tu aimes bien ces deux-là quand tu arrives à mettre de côté ce que tu as vu d'eux deux.

« - Le temps est très subjectif. Sur toute notre vie à tous, c'est finalement si peu. »

Tu lui souris légèrement, amusé par la remarque qu'il a pu faire. Il est vrai, tu n'étais pas venu depuis un moment... S'il se doutait comme c'est dur de vivre avec cette peur d'ouvrir les yeux par manque d'attention, peut-être pourrait-il te comprendre un peu. Mais au fond, ce n'est pas si grave, chacune de tes apparitions te permet d'espérer un peu de compagnie.

« - Alors, tu travailles toujours sur des chantiers Grendel ? Raconte moi, comment ça ce passe ? Tu lèves le nez en l'air, réfléchissant... Non, vraiment, tu ne pouvais prendre ce risque. Je crois que j'aurai bien aimé voir comment les mundanes s'y prennent. »

Réellement curieux, tu aimes écouter les autres Fables t'en parler. Parfois, il t'arrive même de laisser des mundanes discuter avec toi, en jouant sur ta cécité pour qu'ils te racontent... C'est fou comme la différence entre les deux discours peut-être faramineuse. Quelqu'un rentre dans le bar, mais tu n'y fais pas réellement attention après tout, vous êtes dans un bar, les gens qui viennent, ce n'est pas ce qui manque. Ce qui te fait tourner légèrement la tête pour écouter les détails, c'est le fait que la personne vient s'asseoir de toi.
Tu l'entends retirer son chapeau, il semble le poser... Tu penses instinctivement à Terry mais non, ça ne peut être lui, le bruit des pas ne correspondaient pas. Et enfin, il parle. Tu cherches dans ta mémoire à qui cette voix appartient, quand finalement tu tiltes enfin.

« - Bonsoir Boogie. Je suis tout aussi surpris que toi de te voir ce soir, si tu me permets l'usage de l'expression. »

Tu hoches légèrement la tête, pour le saluer. Mais il est vrai que tu n'aurais pas parié tomber sur lui. L'ambiance semblait tout autre soudainement, tu n'arrives pas vraiment à savoir ce qu'il se passe, mais tu sens bien la lourdeur de la situation prendre petit à petit place.

« - Nous parlions de chantier. As-tu eu déjà l'occasion d'en observer un se faire ? »

Tu finis ton verre, pour tenter de te détendre à ton tour. Être entre les deux Fables n'était pas ce qu'il y avait de plus confortable à cet instant. Ne t'en plains pas voyons, toi qui rêvait de compagnie, en voilà. Tu reposes ton verre et souris en direction de Holly, te fiant aux bruits.

« - Un autre verre s'il te plaît Holly. »

Tu sens l'alcool refroidir tes doigts autour du verre au fur et à mesure qu'il tombe dedans. Il n'y a plus qu'à voir si ta tentative de diversion a marché, ou si ces deux-là vont se quereller. Au pire, tu as ta canne pour pousser les corps.

Fiche par (c) Miss Amazing


Hrp:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Invité

Invité

MessageSujet: Re: "À l'alcool ! La cause et la solution à tous nos problèmes." Lun 1 Juin - 9:58

Ce qui était cool avec les aveugles, c'est que même s'ils n'y voyaient rien, ils avaient quand même le réflexe de se tourner plus ou moins vers vous pour vous parler, comme s'ils vous regardaient, même si en gros ils ne faisaient que se diriger vers votre voix.
Kay était un mec sympa, mais quand il se prenait pour un philosophe - ce qu'il faisait à vrai dire assez souvent, il en devenait lourd. Gren leva un temps les yeux au ciel en prenant lui aussi une gorgée de son verre. Certes, l'autre n'avait pas tort, quand on est à moitié immortel, trois ans ou trois jours c'est quasiment pareil. Quasiment parce qu'en trois jours vous avez carrément rien à vous dire et qu'en trois ans ... enfin ça dépend comment votre vie est passionnante. Mais comme il travaillait beaucoup avec des mundanes, il s'était pas mal adapté à leur train de vie.

Malgré le fait qu'il avait lui-même trinqué avec l'homme qui semblait chercher un peu de compagnie, il n'avait pas eu dans l'idée de continuer leur conversation en l'y incluant comme si de rien n'était. Grendel pensait seulement s'effacer et suivre les échanges sans s'en mêler, mais se fut bien à lui que Kay posa des questions. Il s’apprêtait donc à faire un effort au moment où un autre nouveau venu fit son entrée.
Le monstre ne le prêta pas plus d'attention qu'au dernier arrivé et joua encore à deviner qui ça pouvait être en regardant l'expression d'Holly. En la voyant faire une grimace mais sans insister, Gren comprit que ce n'était encore une fois pas un inconnu et qu'il ne s'agissait pas non plus d'un bon habitué. Et lorsque Boogie s'installa près d'eux, il ne put empêcher un rictus agacé au coin de la bouche.
Boogie n'était pas le plus mauvais des bougres, ou en tout cas on ne pouvait pas lui en tenir rigueur lorsque l'on avait nous-même croqué de l'humain à une époque mais la différence se faisait du fait que Gren - comme Holly - avait mis ses anciennes habitudes au placard, même si certains soirs la tentation de se débarrasser d'un chieur encombrant à coups de dents était tentant. L'autre croque-mort, il ne savait pas trop ce qu'il faisait, mais il avait bien idée qu'il ne s'était pas vraiment rangé. Mais ce n'était pas ça qu'il le dérangeait dans le personnage. Boogie était toujours souriant et ça l'agaçait terriblement. Pour lui, ça signifiait juste que ce mec était un putain d'hypocrite et surtout qu'on ne savait jamais ce qu'il avait en tête et Gren détestait ce genre de personnes. Trop imprévisibles, du coup pour quelqu'un toujours sur les nerfs comme lui, il fallait toujours s'attendre au pire. Et puis son ton de faux-cul raaah, putain qu'il était chiant !

Gren ne prit pas le temps de le saluer et l'ignora presque, se contentant de garder le silence alors que Kay l'accueillait et qu'Holly le servait. Elle lui marmonna d'ailleurs un "si t'es pas satisfait de ce que je sers, va donc boire ailleurs". En fait, vu qu'il n'avait pas su comment réagir face aux questions innocentes de Kay, l'arrivée de Boogie, qu'il soit de bonne ou mauvaise compagnie, lui fit une bonne diversion, en tout cas c'est ce qu'il pensa alors que l'aveugle réengagea la conversation en y incluant le dernier arrivé.

Ouais tiens, Boogie, t'as déjà observé les mundanes au travail ?

Allez tiens, débrouille-toi avec ça et laissez-moi en paix. Gren hésita même à se lever pour passer à l'arrière boutique le temps que les deux hommes s'habituent à son absence mais il eut malheureusement la flemme de bouger. Et puis laisser Holly avec ces deux là, mouais, y'avait pire mais il était pas chaud.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: "À l'alcool ! La cause et la solution à tous nos problèmes." Mar 9 Juin - 15:01

« - Nous parlions de chantier. As-tu eu déjà l'occasion d'en observer un se faire ? »

Ainsi parlaient-ils de ce genre de banalités. Après tout, il fallait pas en attendre plus de la part de deux hommes avec si peu de goût. Mais de là à lui demander si lui avait déjà observer un chantier, c'était presque comme si il se foutait de lui, pourtant ce n'était pas le genre de l'ermite, et il avait réellement l'air sérieux lorsqu'il posait cette question, pourtant cela sonnait faux. Pourquoi? Ah..évidemment, la tension. On pouvait voir rien qu'à l'attitude de corps de l'aveugle qu'il était mal à l'aise. Quelle sensation joussive que de se sentir être vu comme un potentiel danger, que de sentir le mal-être s'emparer des autres en sa présence. Mais ce pauvre homme souffrait déjà assez, il n'était pas nécessaire d'accroître la difficulté pour lui de se détendre. Mais...après tout... Cela lui était bien égal au final. Il laissa durer un petit temps de pause, pour laisser planer la question en l'air, tandis que Holly lui servait sans verre, non sans mauvaise foi. Boogie se contenta de répondre à la remarque d'un sourire.

" Ouais tiens, Boogie, t'as déjà observé les mundanes au travail ? "


Oh tiens, voilà que le troll se joignait à la discussion. Enfin, il était clair que ses intentions n'étaient absolument pas de se lancer dans un joyeux débat autour d'un verre. Mais, il fallait jouer le jeu. Ils étaient trois à jouer la comédie, à jouer une discussion en laquelle ils n'accordaient pas vraiment d'intérêt. Ainsi, Boogie répondit-il enfin.

" Observer, observer... Voilà un bien grand mot. Il est évident qu'il m'est arrivé de voir ces frêles créatures construire leurs bâtiments, mais il n'était pas dans mon intérêt de les observer au travail.
Il but avec délicatesse une petite gorgée de sa boisson, fraichement servie. Laissant une pause, avant de reprendre.
Il est clair que les mundanes sont des être très intéressants, mais leur grande qualité ne se trouve pas dans leur capacité à construire des bâtiments dans le bruit et la poussière... "

Évidemment, les mundanes ne sont à leur meilleur moment que lorsqu'ils sont transis de terreur, et qu'ils poussent alors un cri cristallin et sonore. Ce cri qui résonne dans les oreilles et fait vibrer le cœur. Ah...un pur délice.


[hrp]désolé d'avoir mis autant de temps à répondre ^^' [/hrp]


Dernière édition par Boogie le Lun 15 Juin - 1:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kay

Kay
Messages : 25

MessageSujet: Re: "À l'alcool ! La cause et la solution à tous nos problèmes." Dim 14 Juin - 21:41







"À l'alcool ! 
La cause et la solution
à tous nos problèmes "


 


Tu essayes de te faire plus petit, comme moins présent. Tu n'avais pas réellement prévu que ça puisse partir ainsi. L'air est lourd, tu est heureux d'avoir un verre entre les mains, pour faire mine de boire. Ta tête reste fixe, une oreille de chaque côté. Il ne faut surtout pas tourner la tête vers l'un ou l'autre, juste la hocher quand quelqu'un parle. C'est souvent le mieux à faire, en tout cas.

Tu écoutes donc Boogie répondre à la provocation de Grendel, et tu soupires légèrement. Que pouvait-il y avoir de mal à observer les gens vivre ? Tu aimerais tant pouvoir regarder par toi-même les mundanes travailler, pas juste lire la théorie de tout cela. Puis, il reprend la parole après un court arrêt. Oh, tu comprends très bien de ce qu'il veut parler, après tout, tu as vu son passé, ses pêchés.

« - Je trouve tout de même cela intéressant, pour ma part. Admirable, même. Comment des êtres dépourvus de dons peuvent faire tout cela, et en si peu de temps surtout ? »

Réellement, la question te passionne. Une si courte vie, et tant de choses accomplis. Parfois, un seul d'entre eux a vécut bien plus de choses qu'un Fable. Mais ça, tout le monde semble vouloir l'ignorer, ne pas y faire attention.

« - Enfin, nous pouvons parler d'autres choses si vous le souhaitez. Dis moi Boogie, que fais-tu de tes journées ? Toujours à flâner à droite ou à gauche ? »

Il est vrai que tu ignores totalement ce qu'il peut faire, n'ayant jamais eu entendu de parler outre mesure de lui. Tu supposes qu'il continue de s'amuser à terrifier les gens... Mais l'avouer de vive voix, ce n'était pas possible. Et au fond, tu préfères ne pas savoir réellement, l'ignorer consciencieusement. Le verre en main, tu attends une réponse, plus ou moins. Ah, qu'il aurait été plus simple si ça avait été Terry qui avait passé les portes du bar.

Assis entre les deux hommes, ta situation devient de plus en plus inconfortable pour ta part. Alors, tu te lèves en prétextant avoir besoin d'aller dans un coin où toi seul peut aller. Tu tâtonnes de ta canne jusqu'à la porte qui permet d'aller aux toilettes et une fois sur place, tu tentes de te détendre un peu. Les Fables ne changeront jamais, tel est votre fardeau. Tu constates cela depuis toujours. S'il n'y avait pas Bigby, tu aurais déjà perdu tout espoir envers ta propre communauté.

Finalement, quand tu reviens, tu t'attends presque à ce que les tabourets aient quitté le sol et volent dans les airs. Heureusement que c'est Boogie qui est là, pas un autre qui aurait été plus sanguinaire, dirons-nous. Tu reviens à ta place, bois une gorgée avant de reprendre doucement.

« - Aurais-je raté quelque chose ? »

Sait-on jamais, ils auraient pu devenir les meilleurs amis du monde durant ton absence. Ah, cette pensée t'arrache un faible sourire. Tu restes un éternel optimiste au fond, n'est-ce pas ?


Fiche par (c) Miss Amazing


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: "À l'alcool ! La cause et la solution à tous nos problèmes."

Revenir en haut Aller en bas
 

"À l'alcool ! La cause et la solution à tous nos problèmes."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Renverser le gouv haitien n'est pas une solution aux problèmes d'Haiti !
» Solution pour tous les starters ou presque
» April◮ Tout le monde veut une solution magique à tous leurs problèmes, mais personne ne veut croire en la magie.
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» Les maux qui ravagent Haiti: A la recherche d'une solution ou d'un remede

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Book of Fables :: Archives :: Witching Well :: Passages du passé-