RSS
RSS
lienlien



Encouragez-nous toutes les deux heures ! ♥
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 "La seule certitude à propos de la chance est qu'elle changera"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Kay

Kay
Messages : 24

MessageSujet: "La seule certitude à propos de la chance est qu'elle changera" Ven 29 Mai - 9:12







"La seule certitude à propos de la chance est qu'elle changera"

 


Cette histoire vire à l’obsessionnelle. Comment écrire un bon roman quand on ignore le fondement même ? Tu te poses la question depuis des jours, des semaines même. Les nuits passent et se ressemblent toutes... Et aucune réponse ne pointe le bout de son nez, aucune qui n'arrive à te satisfaire en tout cas. Mais il est à craindre que tu sois terrifié à l'idée de sortir. Tu n'as pas envie d'affronter la foule, de clore tes yeux une fois de plus pour satisfaire cette curiosité là... Pourtant, ton sommeil agité et la page blanche ne tardent plus à t'imposer ce choix comme une évidence.

Comme toujours, tu te déplaces lentement... Tes gestes donnent souvent l'impression que tu tournes au ralenti. Mais il faut te comprendre, au fond, plus tu l'es, plus les choses désagréables sont retardées, lointaines. Alors, tu scrutes les lieux, comme pour te donner un semblant de courage. La salle de bains, cette pièce si terrible qui te hante bien plus que voulu. Parfois, tu ne sais plus si tu crains plus les bas-fonds de l'humanité ou le fait d'y entrer ? La question reste suspendue dans les airs tendit que tu t'y diriges, lassante habitude que tu as prise bien malgré toi.

Une fois la peau débarrassée du moindre poil, tu enlèves la lame, pour ne rien changer à ce petit rituel. La voici, dans ta main gauche. Allons, sois fort, la cécité te manque souvent. Mais tu repenses au Loup, aux derniers événements, tu n'as pas envie de louper encore l'occasion de l'aider... Te voilà, tremblant, accoudé au lavabo. Indécis, tu montes à de nombreuses reprises vers tes yeux, et rebaisses à chaque fois le geste. Avais-tu réellement envie de voir de nouveau tous les péchés de cet homme ? Si le shérif te demande de nouveau un pareil cas... Tiendras-tu le choc au vu des crimes qui l'accusait ?

Alors, tu te décides. La lame tranche et te voilà revenu dans ton océan de néant. Tout va bien, hurle autant que tu veux, personne ne t'écoute. De nouveau aveugle, te voilà, essoufflé, harassé même. La douleur est fulgurante, mais te voilà incapable de pleurer autre chose que du sang. Celui qui lira un jour ton âme à son tour souffrira de mille morts. Tu te redresses, du mieux que tu peux et te nettoies. Cette journée, tu pourras dormir en paix.

Et elle passe vite, cette journée... Foutu temps qui passe bien trop rapidement par rapport à toi. Tu te prépares, te fais même beau pour l'occasion. Le Casino t'attend, ses jeux aussi. Tu as beaucoup étudié le sujet, la théorie est là, mais la pratique... Il va te falloir comprendre l’excitation du joueur, ce sentiment de victoire qui embaume le cœur, ou peut-être ne connaîtras-tu que le sentiment amer de la défaite ? Te voilà, avec des économies en poche, prêt à partir. Une canne en main plus tard, tu affrontes le monde, la tête haute, le regard vitreux caché par tes épais verres noirs.

Tu ne connais pas réellement la route, et il le faut le dire, tu es une vraie catastrophe alors. Finalement, quelqu'un t'aide à t'orienter, pris de pitié pour l'aveugle que tu es. Il ne pense qu'au fait que tu vas être le parfait pigeon pour eux mais t'y amènes tout de même, n'ayant pas réellement son mot à dire. Après une toute petite mise en garde, tu le remercies et te voilà enfin sur les lieux qui pourraient te coûter ton costume. À cette pensée, tu souris légèrement.

À l'intérieur, bien des bruits atteignent tes oreilles et tu cherches à comprendre lequel est le plus séduisant. Finalement, c'est une voix qui t'attire. Tu pourrais jurer l'avoir déjà entendue... Mais où et quand, cela est trop te demander. Tu échanges l'argent contre des jetons et te diriges vers la table de ton chant des sirènes à toi. Tu tâtonnes et trouves bien vite où t’asseoir. Tu relèves ton nez vers ce qui semble être le croupier.

« - Des cartes. Merci. »

Tu n'as absolument aucune idée de s'il fallait le dire. Après tout, il doit savoir que si tu viens à sa table, c'est pour jouer... Tu entends un léger bruissement pas loin de tes mains et cherches celles-ci. Bien, il est temps de voir si la chance va être avec toi. Tu tâtonnes les cartes, mais rien en braille. Tu avais oublié ce point-là, n'est-ce pas ? Tu te sens extrêmement bête... Jusqu'à ce qu'une femme vienne te murmurer à l'oreille ton jeu. Pourquoi ? Tu ne sais pas, mais tu l'as bénis à cet instant.


Fiche par (c) Miss Amazing


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

"La seule certitude à propos de la chance est qu'elle changera"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A propos du CNE
» En a marre de rester seule tous les soirs
» A propos des Hobbits
» " N'UTILISER L'EAU QU'UNE SEULE FOIS... QUEL GASPILLAGE ! "
» La seule amitié qui vaille est celle qui naît sans raison.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le livre des fables :: New York :: Ailleurs-