RSS
RSS
lienlien



Encouragez-nous toutes les deux heures ! ♥
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Une bonne journée de merde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Arthur Pendragon

Arthur Pendragon
Messages : 9

MessageSujet: Une bonne journée de merde Dim 8 Mai - 19:10

Arthur tourna la clé qu'il venait de rentrer dans la serrure, ouvrit la porte de son loft et posa son manteau sur le porte-manteau. Il descendit les quelques marches conduisant à son salon et s'affala dans son canapé. Il regarda à travers la baie vitrée l'immense fourmilière New-Yorkaise qui commençait à s'éteindre de monde et s'allumer de lumière.

Après quelques minutes d'errance intellectuelle, Arthur se leva en direction de la cuisine pour se servir un verre d'eau puis il se dirigea vers le second niveau de son loft qui comportait un balcon, il sortit, s'accouda à la rambarde, inspira longuement et se perdit dans ses pensées. La sonnerie du téléphone le sortit de sa réflexion, Arthur soupira et rentra.

Il se dirigea dans son bureau pour répondre, il décrocha le combiné et ouvrit la discussion avec un "Oui" très sec. Une longue discussion sur la robe de l'héroïne du prochain film de sa production s'entama. Arthur finit pas s'énerver et dit "Elle sera kakie cette robe et puis merde, la fille sera immonde et le film un navet... Oui c'est du sarcasme idiot ! Mais enfin non ne dites pas aux couturiers de faire une robe kakie... Mais... Rouge ! Ouais rouge la robe, allez bonjour chez vous ! Crétin !".

  "C'est pas vrai je suis entouré d'incapables". Arthur regretta d'avoir été si dur... Mais le temps n'était pas aux remords mais à manger, le livreur de pizza, sonna à sa porte "Bonsoir,  quatre reines et six quatre formages... C'est ici ?" demanda un jeune homme "Oui, merci" Arthur tendit l'argent. "Vous êtes beaucoup pour manger autant ?" demanda le jeune homme. "Oui, moi et ma culpabilité". Il referma la porte et retourna dans son salon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Merlin Sylvastris

Merlin Sylvastris
Messages : 11

MessageSujet: Re: Une bonne journée de merde Dim 8 Mai - 19:46

Arthur est ici. Merlin agita la main devant ses yeux et battit des paupières plusieurs fois pour chasser les dernières traces de magies sur sa rétine. Puis il jeta un regard étrange à la bougie qui avait servie pour la divination: la pyromancie n'était pas son art préféré mais c'était de loin le sortilège de vision le plus efficace qu'il connaisse. Il s'était attendu à devoir percer à travers les brumes des Royaumes pour observer d'autres réalités, mais il lui était apparut, au creux des flammes de sa bougie, que le roi déchu de Camelot avait trouvé refuge ici, à Fabletown. Le coeur du mage se réchauffa à cette pensée. Il se leva de son fauteuil, souffla la bougie, effaça les symboles ésotériques tracés à la craies sur la table puis quitta son appartement. Il était temps de retrouver son enfant-roi.

Merlin avait suivit la vie d'Arthur autant qu'il avait pu. Il avait, par les quelques dons que l'entrave de Viviane n'avait pas étouffés, vu au-delà de sa réalité pour observer Arthur. Il savait tout ce qui lui était arrivé depuis son départ, mais n'avait tout simplement pas vu sa fuite de Camelot. Un jour que son corps astrale était apparu dans l'ancien Royaume, il n'avait trouvé que ruines et désolation. Il en avait déduit la mort d'Arthur, avant de se raviser pour une simple disparition. Il avait longtemps craint que ses soupçons soient fondés, mais aujourd'hui était clairement une bénédiction. Merlin ricana à cette pensée:

*Le fils du Diable béni. C'est un concept intéressant.*

Trouver l'appartement du roi ne fut pas dur. Y entrer non plus, d'ailleurs. Le magicien se retrouva bien vite devant la porte du royal domicile. Merlin tandis la main et actionna la poignée. Comme il s'y attendait, elle était fermée. Le mage jeta un regard aux alentours. Personne. Pas qu'il comptait particulièrement cacher sa magie, mais il valait mieux qu'il ne se fasse pas attraper en train de crocheter magiquement une serrure. L'air sembla se geler une seconde, et le temps tout entier s'arrêter pendant un battement de cœur. Puis la porte eut un petit déclic et s'ouvrit lentement, sans un bruit, comme poussée par une force invisible. Le magicien entra sans le moindre bruit, et la porte se referma toute seule derrière lui dans le plus grand silence. Il s'aventura dans l'appartement. Des éclats de voix lui parvenaient de l'étage. Arthur, très certainement. Le vieil homme jeta un rapide coup d’œil aux environs, puis décida d'opter pour le salon. Il alla s'assoir dans un fauteuil, et patienta tranquillement jusqu'au retour de son roi.

Il ne s'annoncerait pas, pour trois raisons. La première, parce qu'Arthur ne le recevrais probablement pas. Il devait certainement le tenir coupable de l'avoir laissé seul, même si il s'était plutôt bien débrouillé. Le roi serait certainement en colère, et Merlin voulait discuter: il était a peu près certain que si il avait sonné, il se serait fait claqué la porte au nez tellement fort que des zébrures seraient apparues sur les murs. La deuxième, parce qu'Arthur était au téléphone. Merlin comptait bien lui laisser un peu d'intimité. Et troisièmement... Parce que surgir dans le salon d'un homme qui ne l'avait pas vu depuis des années sans aucun signe avant-coureurs, c'était vachement plus drôle et excitant que de frapper à la porte.


Dernière édition par Merlin Sylvastris le Sam 21 Mai - 16:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arthur Pendragon

Arthur Pendragon
Messages : 9

MessageSujet: Re: Une bonne journée de merde Mar 10 Mai - 19:43

Arthur ne prêta pas attention au salon, il alla poser les pizzas dans son four puis retourna dans le salon pour allumer sa télé. Mais lorsqu'il aperçu quelqu'un sur le canapé, il ne pût s'empêcher "d'appeler" Excalibur, la canne apparu dans sa main, et il s'approcha du canapé. Le peu qu'il voyait de l'intrus était une chevelure blanche, coupée et coiffée soigneusement de plus, Arthur devinait que une barbe plutôt fournie, cette présence lui était familière de plus. Intrigué et inquiet, il se mit en face de l'inconnu... qui n'en était pas un. Merlin, oui Merlin, cheveux coupé, barbe taillée, habillé en Dandy anglais... Son mentor d'autrefois se tenait devant lui, assis dans son canapé. Son ami qu'il croyait le plus proche qui l'avait abandonné, ce traître, ce lâche qui n'a pas tardé de fuir à l'aube de la chute de Camelot. La rage d'Arthur se mit à bouillonner et il se mit à crier :

"Qu'est-ce que tu fais là ? Après des années d'absence, de disparition, tu réapparais à Fable et te dis "Tiens si j'allais voir ce bon Arthur, le roi perdu que TU AS ABANDONNE !!! TU M'AS ABANDONNE, TU M'AS LAISSE LORSQUE J'AVAIS BESOIN DE TOI PLUS QUE JAMAIS ET TOI TU ES PARTI *Arthur tombe à genoux* ILS SONT TOUS PARTIS, LANCELOT ET MA GUENIEVRE ENSEMBLE, LES AUTRES SONT MORT ET TOI TU N'AS RIEN FAIT ! LE GRAND MERLIN N'A PAS BOUGE LE PETIT DOIGT PENDANT QU'UN ROYAUME ,QU'IL DISAIT SERVIR, S'EST RETROUVE ASSIEGE PAR DE HORDES DE BARBARES ET DE VIKINGS ! POURQUOI TU ES PARTI ? POURQUOI TU M'AS ABANDONNE ? JE T'AI CRU MORT, JE T'AI PLEURE ET TU REAPPARAI ICI L'AIR DE RIEN ? AS-TU SEULEMENT IDEE DE SE QU'IL S'EST PASSE ? NON J'EN SUIS CERTAIN... TOI QUI M'AS DONNE LA SEULE CHOSE QUI COMPTAIT POUR MOI TU ME L'A REPRIS : TON AMITIE"

Et le roi retombé dans ses cauchemar s'effondre et pleure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Merlin Sylvastris

Merlin Sylvastris
Messages : 11

MessageSujet: Re: Une bonne journée de merde Mar 10 Mai - 20:09

Merlin observa Arthur. Longuement. Le roi criait et tempêtait sur la soi-disante trahison du mage, mais ce dernier n'en avait rien à carrer. Il observait son roi, protégé et ami, l'observait, cherchait ses évolutions. Ses changements. Et quand Arthur tomba à genoux en pleurs, il ne put se retenir de penser:

*Je me souvenais de lui plus solide*

Il soupira, puis se redressa sur son siège. Si pendant les accusations du roi son visage était resté de marbre, ses yeux brillaient désormais de regret et de lassitude. Il lança d'une voix grave et posée:

"Bonjour à toi aussi, mon vieil ami.

Le vieux magicien, chose n'étant pas coutume, ne savait pas quoi dire. Il dévisageait Arthur, cherchant ses mots. C'était presque amusant, lui qui autrefois avait toujours son mot à dire. Mais en cette situation, peu de chose aurait réussit ne serait-ce qu'a arracher un sourire au sorcier.

"Arthur... je suis vraiment, vraiment désolé."

Un peu court comme justification. Merlin prit une inspiration.

"J'aurais tellement voulu être là. Prêt de toi, à t'offrir mon aide dans tes problèmes. J'aurais voulu panser tes plaies, soutenir de ma magie les fondations de ton royaume. J'aurais voulu pouvoir poursuivre mes engagements et mes promesses, pouvoir respecter ma parole. Et plus que tout, Majesté, j'aurais désiré ne jamais cesser d'être ton ami.

L'heure n'était pas à la justification finalement. Arthur semblait terriblement affecté par sa disparition, et c'était du devoir de son conseiller de panser les blessures de son roi, pour le tirer des ténèbres dans lesquelles il semblait noyé depuis bien trop longtemps. Merlin se leva, et posa un genoux à terre, le regard triste et l'air las.

"C'est pour ça que je suis là, Arthur. Pour me racheter, et continuer d'assurer mon devoir.

Le vieux magicien courba la tête. Sa voix, douce, basse et mélodieuse, s'éteignit calmement à la manière d'un cœur attendant le signe de son chef d'orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arthur Pendragon

Arthur Pendragon
Messages : 9

MessageSujet: Re: Une bonne journée de merde Mar 10 Mai - 21:13

Arthur pleurait, pleurait, il était tiraillé entre le bonheur de savoir son ami vivant et cet amer sentiment de trahison qui ne semblait pas en être une. Le vieux mage commença à s'excuser, une première, cela dit si il ne s'excusait pas c'était pour la simple que jamais il n'a eu besoin de le faire. Le magicien, de sa douce voix, se mit à parler :

"Bonjour à toi aussi, mon vieil ami."

Un temps... Merlin chercher ses mots, étrange sa répartie et son parlé ont toujours été fluide et naturel, le beau-parleur serait-il de train de culpabiliser ?

"Arthur... je suis vraiment, vraiment désolé."

Encore un silence, ces hésitations, si ce n'était pas des preuves de sincères excuses étaient drôlement bien jouées, mais Merlin ne se risquerait pas à me mentir, il savait que Arthur le saurait.

"J'aurais tellement voulu être là. Prêt de toi, à t'offrir mon aide dans tes problèmes. J'aurais voulu panser tes plaies, soutenir de ma magie les fondations de ton royaume. J'aurais voulu pouvoir poursuivre mes engagements et mes promesses, pouvoir respecter ma parole. Et plus que tout, Majesté, j'aurais désiré ne jamais cesser d'être ton ami."

"C'est pour ça que je suis là, Arthur. Pour me racheter, et continuer d'assurer mon devoir."

 Arthur, abasourdi, par cette sincérité nouvelle du magicien et cette humilité tout de suite :
"Merlin, relève toi, je ne t'en veux pas, tu as forcément une bonne raison de cette absence et j'aurais dû voir cette visite comme un premier pas et non comme un affront, je suis navré, ces années de solitudes m'ont changé, et ton enseignement m'a manqué ainsi que ta présence.... Je sais pas quoi ajouter j'ai perdu mon phrasé en vivant ici... Pizza ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Merlin Sylvastris

Merlin Sylvastris
Messages : 11

MessageSujet: Re: Une bonne journée de merde Ven 13 Mai - 16:18

Le magicien leva la tête, fronçant les sourcils. C'était tout ? Seulement ça ? Une petite crise de larme, du drama et pouf pouf, magie tout va bien tu veux une pizza ? Merlin était dubitatif.

-C'est tout, mon ami ?

Le sorcier se releva, plantant son regard acier droit dans les yeux d'Arthur.

-Une crise de larme, et c'est tout ?

Qu'était-il arrivé à son pauvre roi ?

-Je me souvenais de toi plus solide. Pas du genre à craquer pour des fadaises pardonnées en quelques mots.

Son air dubitatif fut lentement remplacé par un air inquiet.

-Que t'arrive-t-il ? Serais-tu fragilisé par les longues années qui nous ont séparées ? Où peut-être n'étais-ce pas si grave ? (A ces mots, une colère tout juste perceptible effleura sa voix) Considère-tu la perte de Camelot comme secondaire ?

Le magicien se ravisa bien vite, puis se laissa tomber dans le canapé.

-Dis moi Arthur. Raconte moi. Rappelle moi tes dernières années de règne. Ensuite, je te raconterais ma version de l'histoire. Explique moi, surtout: qu'est-il advenu du tout puissant Roi de Grande Bretagne ?

Merlin était partagé entre l'inquiétude, l'agacement et la curiosité. Arthur était resté seul trop longtemps: quel changement avait put changé son roi ? La fin du règne de Camelot avait été tout bonnement été chaotique: après la disparition du Merlin, Lancelot et Guenièvre avait fuit, le St Graal avait aveuglé la Table Ronde, et les guerres avaient ravagées le royaume.

C'était terrifiant. Et peut-être ces longues années passées à Fabletown en était aussi la cause. Merlin se méfia soudain de la communauté des Fables: car a présent, même lui ne pouvait plus prédire les ravages que causerait l'adaptation forcée d'un nouveau monde sur sa nature magique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arthur Pendragon

Arthur Pendragon
Messages : 9

MessageSujet: Re: Une bonne journée de merde Mer 1 Juin - 13:48

Merlin se releva, il était grand, pas autant qu'Arthur mais il était grand. Le roi déstabilisé par le regard acier du Magicien eut un moment de malaise puis se ressaisi. Le Magicien pardonné lui demandait les dernières années de règnes d'Arthur... Il n'était pas sûr de vouloir s'en souvenir, il presque fait exprès de ne pas se souvenir des massacres, des gens qui fuient, des amis qui partent et le laissent. Mais Arthur devait passer au-delà de tout cela, il devait faire front à la vérité et dire à son ami retrouvé ce qui s'était passé.

"Par où commencer ? Je... euh *le roi balbutiant ne savait quoi dire* Le départ de Lancelot et Guenièvre a tout amorcé, lorsqu'il sont parti je me suis juré de me venger, puis, me rappelant tes conseils avisé j'ai décidé de pas aller guerroyer pour une cause si peu noble... Guenièvre en aimait un autre ? Que faire ? Aller tuer ce prétendant et la reprendre contre son gré pour vivre dans la colère perpétuelle ? Non c'était égoïste et irréfléchi, je décidai donc de ne pas aller la chercher. Cependant sans ma reine, bien qu'entouré de précieux amis (dont je craignais la trahison), la solitude me gagna et avec elle la perte de repères avec. Je ne savais plus gouverner où organiser le royaume. Lorsque les Barbares et Vikings ont décidés de nous envahir, je ne savais que faire, c'est comme les stratégies, les plans, la vaillance et le courage étaient partis avec vous deux. Ce fût la débâcle la plus totale, des paysans était fait esclaves ou exécutés, les chevaliers de la Table Ronde furent tous défait, c'est lorsqu'ils arrivèrent à Camelot et qu'ils furent confrontés au pouvoir du Graal et d'Excalibur que nos ennemis reculèrent. Le peuple ne me faisant plus confiance parti me laissant seul avec quelques domestiques et Perceval. J'obligeais ces derniers à fuir lorsque l'Adversaire vint. Je ne sais où ils ont atterris. La suite tu la connais, je fuis de Camelot suite à l'avoir détruit et me voilà. Que dire de plus ?"

Arthur versa une larme amer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une bonne journée de merde

Revenir en haut Aller en bas
 

Une bonne journée de merde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rien de tel que de l'énergie pour passer une bonne journée ! (Miel)
» bonne journée !!
» La fête de la rose à Chaalis
» Pétition pour sauver les galgos. (lévriers espagnols)
» Les chansons du muguet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le livre des fables :: Fabletown :: Bullfinch Street-